L’ Embrunman, triathlon longue distance pour titans noctambules

L’ Embrunman compte parmi les plus anciennes compétitions internationales très longue distance de France, avec le triathlon international de Nice. Le rendez-vous est habituellement fixé au 15 août et la 33ème édition cette année ne fera défaut à la règle. C’est un pur Ironman, avec ses 3.8 km de natation, 186 km de vélo et son marathon (42 km). L’ Embrunman est réputé comme l’un des triathlons les plus durs du monde. Prêts pour le départ ?

Pour votre premier triathlon vous souhaiteriez commencer par un défi de moindre envergure ? Le Triathlon de Woippy est fait pour vous ! Sachez que l’ Embrunman propose également une épreuve courte distance (1,5 km de nage, 42 km de vélo et 10 km de course).

Une nocturne épique

Le parcours présente certaines spécificités qui ont contribué à établir la réputation de l’épreuve. Le départ se fait de nuit, sur le principe d’un départ massif par genre, les femmes commençant la course cinq minutes avant les hommes. La natation s’effectue dans le plan d’eau de la ville d’Embrun en bordure du Lac de Serre-Ponçon, en deux boucles de 1.9km. Les 3.8km de natation doivent être bouclés en moins de 2h15 sous peine d’élimination directe.

Un parcours cycliste difficile

Embrunman : Le parcours cycliste représente un vrai challenge avec 186.5 km 3 600 m D+ Click To Tweet

Le parcours cycliste, toujours le même depuis 1990, représente un vrai challenge avec 186.5 km et un dénivelé positif de 3 600 mètres. Les côtes sont nombreuses, à peine 15 kilomètres après le départ à vélo, les coureurs font face à un « mur » : une cinquantaine de mètres de cote à presque 20%. La deuxième partie du parcours s’avère encore plus complexe.

À partir d’Arvieux, la première grande difficulté se présente aux concurrents avec l’ascension du col d’Izoard et de ses 2 360 mètres d’altitude, et s’accentue à partir de Brunissard, qui présente des pourcentages de pente de l’ordre de 9 à 16 % selon les passages. À la fin du parcours cycliste, une dernière grande difficulté attend les coureurs . Il s’agit de l’ascension de la côte de Chalvet, surnommée « la bête » par les participants. Celle-ci est longue de trois kilomètres et présente des pourcentages de pente de 9 à 12 %.

L'Embrunman

Finalement, la partie course à pied de l’ Embrunman comporte également ses défis : 42, 195 km assortis d’un dénivelé positif de 440 mètres. La course s’effectuait en deux boucles de 21.1 km jusqu’à 2015, mais cette année le tracé évolue. Ce sont désormais trois boucles de 14,065 km que les coureurs devront réaliser.

Pour une épreuve mythique

Certaines éditions de l’ Embrunman sont entrées dans la légende. En effet, le tracé déjà complexe et technique peut très vite se doubler d’une météo capricieuse et imprévisible. La 25e édition de l’épreuve (2008) reste dans les mémoires de tous les triathlètes et spectateurs. Sur les coups de 4h du matin, un énorme coup de tonnerre retentit dans le ciel embrunais, annonçant un gros orage qui inonde le site du plan d’eau… Mais ce n’est qu’un avant-goût, considérant les conditions météo qu’allaient devoir affronter une bonne partie des triathlètes. Ainsi sur le parcours vélo au col de l’Izoard, certains ont dû faire face à de la neige, du grésil, puis, vers midi et demi, un énorme orage qui contraindra bon nombre de concurrents à l’abandon ! Sur les 1260 coureurs de 2008, 110 abandonnent dans la descente de l’Izoar.

En outre, l’ Embrunman se déroule pendant l’été dans un secteur plutôt touristique. Les compétiteurs profitent donc d’un soutien important et l’ambiance est festive. La plupart des participants profitent du cadre et des activités aux alentours après ou avant la course. C’est une occasion unique de venir voir et supporter les plus grands champions mondiaux de triathlon.

Pour en apprendre plus sur l’ Embrunman, lisez le compte-rendu de Pierre sur le blog Le Triple Effort.

L'Embrunman

Prêt à relever ce défi mythique ? Ça se passe par ici.

L' Embrunman, triathlon longue distance pour titans noctambules Click To Tweet

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager avec les boutons ci-dessous et le bandeau ci-dessus : pour chaque partage, l’écureuil de milepaKr gagne une noisette ! Vous l’avez couru ? Donnez votre avis dans le formulaire à votre droite.

Donnez votre avis sur cette course

Plus d’informations sur le site de l’organisateur

Avis des coureurs

2 avis recueillis

Impression Générale:4.5 Stars (4.5 / 5)
Ambiance:5 Stars (5 / 5)
Organisation:5 Stars (5 / 5)
Respect de l'environnement:3.5 Stars (3.5 / 5)

Hervé : Juste mythique pour tout triathlete, mais pas impossible à boucler même sans un gros niveau. …..mais il faut quand même s’entraîner très sérieusement.  Hervé finisher 2015 en 15h28 

Partager

L’Embrunman