Les courses solidaires

Emeline

Les courses solidaires : nouvel eldorado des sports d’endurance ?

Les courses solidaires sont en vogue et c’est tant mieux. S’appuyant sur les valeurs partagées par toute une communauté, telles que l’entraide, la coopération, le goût de l’effort et le don de soi, leur succès va grandissant. Souvent chapeautée par une association, une course solidaire est un excellent moyen pour gagner en notoriété, sensibiliser, collecter des fonds et recruter de nouveaux bénévoles.

Le running est la 4ème activité physique préférée des Français après la marche active, la natation et la randonnée. En 2012, plus de 1.5 millions de Français ont pris le départ d’une course ; les chiffres continuent sans-doute leur ascension depuis. Ainsi, cette audience conséquente ne laisse ni les entreprises ni les associations de marbre. Les premières sponsorisent de plus en plus d’événements tandis que les secondes proposent déjà de nombreuses courses solidaires de sensibilisation à leur cause.

Un concept attractif

Le principe est simple : tout ou une partie de la recette générée par l’événement est reversée à une association qui est organisatrice ou partenaire de la course. Après tout, la générosité est une valeur centrale pour la communauté running : face aux épreuves, tout le monde est égal. En outre, les coureurs expérimentés qui savent souffrir, pour l’avoir appris sur le terrain. Ils sont sans doute les plus à même à se montrer compréhensifs envers ceux frappés par la souffrance ou la maladie. Les courses solidaires constituent pour les associations un relais de croissance fabuleux. En effet, la communauté running est souvent une cible encore inexplorée bien que prête à s’engager.

D’autre part, la dimension solidaire d’une course constitue une argument de poids pour l’équipe d’organisation. Aussi bien face aux bénévoles, plus enclins à donner de leur temps pour une bonne cause que vis à vis des collectivités territoriales qui peuvent plus aisément soutenir une double cause sportive et solidaire. D’autre part, les coureurs ne sont pas en reste puisqu’eux aussi se montrent nombreux et volontaires pour une course solidaire. Finalement, la caution solidaire peut aider l’événement à s’établir dans la durée. La cause solidaire inscrit l’événement dans un ensemble qui le dépasse. À terme, cela peut améliorer l’impact économique de l’événement et l’apport qu’il représente pour les collectivités locales. 

Tous solidaires ?

Avec la popularité croissante des courses solidaires, les limites deviennent de plus en plus floues. Certains événements proposent désormais des dossards « solidaires » sur leurs courses habituels : légèrement plus onéreux, ils permettent de reverser quelques euros par inscription à une association. L’Ecotrail de Paris propose ainsi aux coureurs d’organiser un cagnotte pour l’association de leur choix parmi un panel de partenaires. Ceux qui arrivent à lever 300 € pour une association se voient offrir un dossard pour le 30 km.

À l’extrême de cette pratique, il y a l’UTMB qui sait mettre sa notoriété à profit. Un système de point a été instauré pour faire une première sélection parmi les coureurs potentiels. Déjà réputé comme l’un des ultra trails les plus durs, il est désormais peu accessible. Néanmoins, il vous est possible de garantir votre inscription à l’UTMB en faisant un petit don de 2 000 € à l’une des associations partenaires.

Une reflection du prisme humanitaire

Malgré leurs intentions louables, les organisateurs doivent composer avec le tissu associatif humanitaire existant. Les tendances pré-existantes du monde caritatif sont reprises par l’univers du running. Cela signifie que certaines causes fédèrent beaucoup plus facilement que d’autres et ce indépendamment des besoins ou de la gravité de la cause.

Ainsi, une cause comme la lutte contre le cancer du sein bénéficie d’un tissu associatif dense. Elle n’a aucun mal à réunir des milliers de coureuses et les soutiens locaux nécessaires à leur accueil. Cette sur-représentation de certaines causes au détriment d’autres moins répandues ou spectaculaires peut déranger. Cependant, il faut également prendre conscience qu’elle constitue une nouvelle porte d’entrée dans l’univers de la course à pied. En effet, les femmes qui prennent part à des courses solidaires contre le cancer du sein armée de leur t-shirt roses sont rarement des habituées des marathons. De cette façon, les courses solidaires contribuent à élargir l’horizon du running tout comme les funs runs.

D’autres voient dans cette abondance de course exclusivement feminine une énième manifestation des différences de sensibilité entre les sexes. Les runneuses sont sans doute plus promptes à oublier le chrono et se courir pour une cause que les runners.

Repousser ses limites pour une bonne cause

Ces dernières années, un nouveau mode de rémunération apparaît. L’association soutenue est rémunérée en fonction du nombre de kilomètres parcourus par les participants. Ainsi, le Challenge contre la faim, d’Action contre la Faim fait courir des employés de grandes entreprises. Pour chaque kilomètre couru par ceux-ci, 15 € sont reversés à l’association. En 2013, 2 300 coureurs ont ainsi récolté près de 475 000 €.

Les courses solidaires sont plus que jamais le lieu du dépassement de soi. Avec ces nouveaux modes de rémunération, une question émerge. Est-ce le désir de performance ou la solidarité qui motive les coureurs ? Qu’importe au fond, du moment que la course est conçue pour permettre à tout type de coureurs de s’épanouir.

Tour d’horizon des courses solidaires

Les courses solidaires sont de plus en plus nombreuses, il serait impossible d’en donner une liste exhaustive. À défaut, voici une sélection de huit courses solidaires qui valent le détour :

La Messine

Courses solidaires

La Messine est une course exclusivement féminine qui propose trois parcours pour permettre à tous de participer. Elle est organisée au profit de la lutte contre le cancer du sein, en partenariat avec la Ligue contre le cancer. Trois distances sont proposées : La Baby Messine (0.416 km), la Mini Messine (1.097 km) et la Messine (6.021 km). Rendez-vous le 1er Mai à Metz pour un tracé au cœur de la cité médiévale, en partie sur l’espace piétonnier du centre-ville. Lisez notre article sur La Messine avec le feedback de Fanny Collot ici.

La Sénégazelle

Courses solidaires - Sénégazelle

S’il n’y avait qu’une course qui pouvait prétendre au titre de course solidaire, ce serait sans aucun doute la Sénégazelle. Pendant la course, la solidarité est bien plus qu’un prétexte pour se retrouver et empiler des kilomètres. C’est la raison d’être de cette course. Chaque concurrente transporte des fournitures scolaires qu’elle distribue à chaque étape. Les étapes sont d’environ 8 à 10 km à allure libre. L’evènement se déroule sur quatre semaines pour apporter les affaires scolaires nécessaires aux écoles de petits villages autour de Foundiougne et de Sima.

La Niçoise

Courses solidaires

Course féminine qui a lieu depuis bientôt dix ans en Avril. Le but est de soutenir le combat contre le cancer du sein. Le tracé part de la place Masséna avant de passer par la promenade des Anglais. La Niçoise est une occasion solidaire pour découvrir la capitale Azuréenne.

La Marseillaise des Femmes

Courses solidaires - Marseillaise des Femmes

La Marseillaise des Femmes a pour ambition de défendre les droits et libertés des femmes. Elle est organisée pour sensibiliser à la cause du cancer du sein. Le tracé de 5 km est accueillant, le but est de fédérer les runneuses autour d’une cause commune.

La Soli’Run

Courses solidaires - Soli'Run

La Soli’Run est une course organisée en plein cœur du Bois de Boulogne. Les profits sont reversés à l’association Habitat et Humanisme. C’est la seule course solidaire en France contre le mal-logement. 4 épreuves sont proposées pour convenir à tous les coureurs : 10 km, 6 km féminin, 1/2 km enfants et marche de 4 km.

Team UNICEF World Run

Courses Solidaires - Team UNICEF World Run

Il s’agit d’une course de 10 km solidaire et connectée pour aider les enfants vulnérables. Toute le monde peut participer, n’importe où dans le monde, il suffit d’un app mobile ou d’une montre GPS. La course se déroule par équipe de 4. En 2015, a levé plus de 94 000 € grâce à 6072 coureurs.

Run&Bike Solidaire

Courses Solidaires - Run&Bike Solidaire

Les courses solidaires, ce n’est pas que du running ! Dans ce run&bike, trois épreuves sont proposées : un run&bike de 10 km pour les adultes, un de 4 km pour les enfants ainsi qu’un kilomètre solidaire. La course est organisée par par la Fondation FDJ et les Étoiles du Sport. Elle se déroule à la mi septembre au Bois de Boulogne. Chaque kilomètre parcouru est converti en don au profit du Secours populaire français (1 Km = 1 €) par la FDJ. En 2015, l’événement a accueilli 2 000 participants et a permis de récolter plus de 16 000 €.

Course des héros (photo en couverture)

La Course des Héros, c’est à la fois un défi caritatif et sportif. Pour prendre part à la course, un potentiel coureur doit choisir une association et organiser une cagnotte en son honneur. Seuls ceux qui parviennent à réunir 250 € pour leur association peuvent participer à la course. Elle se tient simultanément à Paris et à Lyon. L’ambiance y est festive et un concours de déguisement est organisé.

Les courses solidaires, nouvel eldorado des sports d'endurance ? #running #trail #VTT Click To Tweet

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager avec les boutons ci-dessous et le bandeau ci-dessus : pour chaque partage, l’écureuil de milepaKr gagne une noisette !

Partager

Les courses solidaires