Ardennes Mega Trail : ultra technique et boisé

L’ Ardennes Mega Trail propose un tracé de haute voltige incorporant les versants français et étrangers des Alpes et du Massif Central. Essentiellement en forêt, le parcours propose de nombreux points de vue saisissants. Suivez le guide !

L’ Ardennes Mega Trail a connu des débuts modestes en 2009 quand une poignée de licencié de l’Athletic Bélair Club s’est mobilisée pour que le projet voie le jour. Grâce à des soutiens locaux et à l’engouement des coureurs, l’événement s’est inscrit dans la durée : la 8ème édition s’est déroulée le week-end du 25 Juin 2016.

Promenons-nous dans les bois

L’ Ardennes Mega Trail offre un tracé exigeant construit en parti sur les versants français et étrangers des Alpes et du Massif Central. L’Ardenne est un massif de 500m d’altitude au plus haut proposant des paysages très boisés. Le parcours emprunte donc les versants des deux vallées de Meuse et Semoy pour offrir un dénivelé de 4 800 m ce qui induit environ 20 montées/descentes sur la totalité du parcours : c’est un ultra difficile.

L’essentiel du parcours se déroule dans la forêt : les coureurs n’en sortent qu’à dix reprises sur l’ensemble du tracé, lors de la traversée de communes. Les essences sont diversifiées : feuillus, épineux ou formations végétales dégradées de forêt comme des « mers de fougères ». Le parcours est jalonné de points de vue, sites naturels et patrimoniaux. Des sites sont aménagés pour une attente agréable lorsque l’on vient y supporter son trailer favori.

Une sélection de choix

L’ Ardennes Mega Trail propose une large sélection d’épreuves qui conviendra à tous les niveaux de coureurs :

  • AMT – Ardennes Megatrail (93km, 4800m D+). 5  points qualificatifs pour l’UTMB.
  • RLT – Le roc de la Tour (54km, 2600m D+) : qui emprunte le parcours de sa « grande sœur » l’Ardennes Méga Trail (les 29 premiers kilomètres et les 18 derniers sont communs avec une liaison d’environ 1kilomètre) 3 points qualificatifs pour l’UTMB.
  • 4FA – Le relais des 4 fils Aymon (2x 27km, 2600m D+) : relais en duo sur le parcours du Roc de la Tour
  • CDS – Les Crêtes De Semoy (12km, 555m D+) : parcours découverte entièrement sur sentier avec un dénivelé conséquent
  • Randonnée (20km, ~800m D+) : le tracé de la randonné emprunte en partie les sentiers de la compétition afin de permettre même aux marcheurs de découvrir le vivier des richesses naturelles et culturelles du Parc.

L’Ardennes Megatrail et le Roc de la Tour offrent des points qualificatifs à l’UTMB.

Un parcours sans répit

Le départ est donné à 5h du matin à la lueur des lampes frontales. Les coureurs accomplissent une petite boucle d’un kilomètre avant d’attaquer leur première ascension et de s’enfoncer au milieu de la forêt ardennaise qu’ils ne quitteront plus.

Ardennes Mega Trail

Panorama entre Semoy et Meuse

La première partie de la course de déroule dans la vallée de la Semoy, sur laquelle le tout premier sommet offre un panorama saisissant si la météo le permet. Les sentiers ou les monotraces s’enchaînent ensuite en alternant montées et descentes : les adeptes du toboggan sauront tirer leur épingle du jeu.

La seconde partie du parcours, à partir du kilomètre 32, environ amène les coureurs dans la vallée de la Meuse. Les coureurs y découvrent le site naturel des Dames de la Meuse après une partie très technique ou s’alternent sur 2km 240m de dénivelé positif et 230m de dénivelé négatif. Avant de retourner dans la vallée de la Semoy pour la dernière partie de la course, les trailers doivent affronter « la cote de Madagascar » avec ses 200 m de D+ sur 400m : un mur éprouvant qui se situe aux alentours du kilomètre 51.

Une fin technique

La dernière partie de l’Ardennes Mega Trail comporte de nombreuses sections techniques où il faut composer avec des sols abrupts. Ils sont caillouteux, parsemés de racines et comportent des passages étroits. Certains des sites traversés par le trail servent de terrain d’entraînement aux écoles d’alpinisme local. La difficulté est accentuée par la luminosité puisque cette dernière section se court principalement de nuit. S’en suit une succession de descentes en paliers qui passent par certains passages techniques : les rochers du Roc La Tour vers le kilomètre 79 et La Roche aux Corpias vers le kilomètre 81.

Finalement, au loin, les athlètes peuvent apercevoir les lumières de la ligne d’arrivée… Ou entendre la musique qui leur annonce la fin de la course et surtout le repas d’après course. Enfin, ça c’est pour ceux qui ont réussi à venir à bout : en 2015, 41% des participants ont abandonné.

Fan de trails exigeant ? Découvrez le Trail des Coursières dans les Hauts du Lyonnais.

On vous laisse désormais en compagnie de Gauthier Fardoux pour un témoignage de première main sur le Roc de la Tour. Pour un témoignage sur l’ultra, lisez le récit de course de ZeTeam.

L’avis de Gauthier Faroux, participant du Roc de la Tour

Un Nord-Pas-de-Calaisien face aux montagnes

Participer au Roc La Tour (55km pour 2600 m D+) est une première pour moi en tant que le nombre de km ainsi que le dénivelé car le Nord Pas De Calais est plat enfin presque !!!  Le premier objectif de ce trail était de le finir avant la barrière horaire (13 h). Au vu de la mise en place de l’organisation cela semble être une course magnifique et palpitante.

4H30 on rentre dans le SAS de départ, le stresse monte mais tout le monde rigole pour décompresser et les selfies vont bon train pour en garder des souvenirs. 5H15 top départ, les frontales allumées, les spectateurs encourages déjà. Je pense que ça va être une bonne journée pleine en émotions mais surtout très longue. Les premiers km avalés, nous voilà déjà dans les premières difficultés (montées caillouteuses). Arrivés au premier sommet la vue est imprenable sur la vallée de la Semoy. Le levé de soleil offre un éventail de couleur magnifique qui se dévoile sur les bancs de nuages.

Des difficultés qui s’annoncent au loin

Les kilomètres passent et les difficultés se font de plus en plus nombreuses. Parmi elle, des descentes en sous-bois avec de nombreux obstacles et de bonnes grimpettes pentues et très longues. Malgré tout, il y a de quoi garder la motivation dans les moments les plus durs. Le parcours est bien indiqué et les bénévoles et spectateurs sont au top ! J’arrive au km 27 à Bogny-Sur-Meuse, la première partie de ma course est achevée. Je découvre une vue exceptionnelle sur les difficultés futures et un passage dans une usine de forgerie. À ce moment-là, je me dis qu’on a vraiment une chance immense de pouvoir pratiquer ce sport, d’apprécier des paysages magnifiques.

Aller ce n’est pas tout ça mais Gauthier tu as encore la moitié de la route à faire. A peine reparti, les difficultés font leur retour, ça devient de plus en plus dur et les moments de solitudes sur le parcours se font de plus en plus ressentir au moral. Heureusement que l’on peut compter sur les bénévoles toujours avec le sourire et qui ne finissent pas de nous encourager.

Une fin pluvieuse mais heureuse

Au km 37, la pluie fait son apparition, 1h50 pour faire 10 km avec un dénivelé conséquent quand même  et les crampes arrivent. Je me dis que je referais bien ce trail l’année prochaine. C’est bien la première fois que je dis ça pendant un trail. Je marche pendant un bout de temps. Au km 47, dernier ravitaillement, ouf les 8 derniers kilomètres, les bénévoles nous disent ça vient bon une dernière grosse ascension et une longue descente vers Les Hautes Rivières (Arrivée). Cette année la traversée de la rivière ne pourra pas se faire à cause des pluies abondantes des jours précédents l’événement. 8h07, j’aperçois la ligne d’arrivée. J’accélère pour le peu qu’il me reste et fini ces 55 km en 8h08min14s.

Merci à l’organisation et aux bénévoles au travail immense pour préparer un tel événement (tracé, balisage, ravito, encouragements, etc.) A l’année prochaine à l’Ardennes Mega Trail avec un grand OUI !

Un grand merci à Sof ainsi qu’à Julien pour leurs photos !

Ardennes Mega Trail : ultra technique et boisé Click To Tweet

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager avec les boutons ci-dessous et le bandeau ci-dessus : pour chaque partage, l’écureuil de milepaKr gagne une noisette ! Vous l’avez couru ? Donnez votre avis dans le formulaire à votre droite.

Donnez votre avis sur cette course

Plus d’informations sur le site de l’organisateur

Avis des coureurs

8 avis recueillis

Impression Générale:4.5 Stars (4.5 / 5)
Ambiance:4.625 Stars (4.625 / 5)
Organisation:4.75 Stars (4.75 / 5)
Respect de l'environnement:4.75 Stars (4.75 / 5)

Anonyme : Aussi surprenant que pentu, je ne m’attendais pas à ça dans les Ardennes ! Belles forêts, parcours technique, sans caillasse mais avec beaucoup de boue.

Michael Biskupski : Merci à toi Gauthier Faroux d’avoir partagé avec moi les 15 dernier km de ce trail difficile. Le premier pour moi qui c’est terminé en 8h06.

Binbin Trailer 59 : Trail qui mériterait une meilleure exposition sur la scène nationale, magnifique, du top ! malgré mon élimination au km 75 je reviendrai en 2017 pour une revanche !

Lulu Nonet : ras 2 participations et toujours heureux.  Super trail !

Michaël, Belgique : 2ème AMT pour moi et encore plus de plaisir car mieux préparé… Parcours très exigeant, technique, naturel et sauvage, Dénivellé qui brûle les pattes mais les panoramas la haut… Organisation bien rodée, et au top, bénévoles aux petits soins des traileurs, déjeuner nickel, repas après course divin, kinés,ravitos…Les derniers traileurs sont attendu par les organisateurs et les bénévoles avec des flambeaux!!! Je ne peux que dire du bien de ce trail et le conseiller! Merci AMT 

Samsam : ultra de 95km est vraiment tres beau et tres technique, merci pour toute l organisation au top !

Hugo: L’Ardennes Mega Trail est très difficile, les abandons sont nombreux mais le jeu en vaut la chandelle.

QuentinUn trail d’une exigence folle qui nous met face à des paysages oniriques. Avec l’équipe de bénévoles au top, c’est le pied !

1 commentaire

  1. at 1:07

    Aussi inattendu que pentu pour un trail dans les Ardennes. De belles forêts, parcours technique sans caillasses mais avec beaucoup de boue à certains endroits. Ravito espacés (attention à ne pas se faire piéger), dans la bonne humeur, mais un peu léger (un peu de thé, café ou soupe aurait été bienvenu). Très bon balisage, je me suis égaré à deux reprises mais quand on est ailleurs … rien de méchant, on retrouve rapidement la bonne piste. Je recommande chaleureusement !

Partager

Ardennes Mega Trail